dimanche 5 mars 2017

Mémé.




Justa Garvia-Vara née en 1895, belle comme une madrilène amoureuse d’un andalou. Argelès plage, Février 39, réfugiée tête haute, pieds dans la neige, un enfant à chaque main. 1960, Pontault-Combault, buissonnières, sur le chemin de l’école, nous bifurquions vers le marché, cherchant la mer sur l’étal aux poissons. 1965, complices, elle raconte l’utopie comme une vague brisée sur le sable. 1968, sous les pavés, un crabe sans plage la dévore. « Tu me guériras », murmure-t-elle… Utopie. 2011, OFPRA-Archives, trésor amer, trois photos, quelques mots ! 2012, grand-mère à mon tour bâtissant sur le sable des châteaux en Espagne ! 


Mise à jour d'un ancien #geneatheme "Cent mots pour un ancêtre" à l'occasion de la fête des grand-mères. 


mardi 14 février 2017

La St Valentin de l'#Archive #Insolite #geneatheme


Pourles amoureux en panne d'inspiration
;-)

--------------
Quand deux cours sont unis damour 
Que leurs liens sont doux et de longue durée 
Les sensibles plaisirs quils goutent tour a tour 
Leur font trouver tout le tanps dune année 
Bien plus court que celuy dun jour 
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 
depuis que jayme Lizette 
je souffre nuit et jour les plus cruels tourmins 
dans les plus doux plaisirs mon ame est inquiette 
helas que mon cour vous regrette 
tranquils jours, jours heureux charmants 
ou je naimois que ma nuchette 
// 
Lizette proffitez dune aymable junesse 
Qu'on passe sans plaisirs sy lon est sans tandresse 
Quand on perd un momant du beau temp des amours 
Souvenez vous qu'on le perd pour toujours 
On peut pour mieux choizir et pour le 
Satisfaire 
Estre un temps sans engagement 
Mais tost ou tard il fault qu'une bergere 
Fasse choix dun fidel amant 
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 
dans nos prés dans nos bois 
tout vit tout renouvelle 
a proffiter du temps dune saison sy belle 
amants heureux vous mettez tous vos soins 
mais les cours malheureux 
les ames languissantes parmi tant dagréements 
ne languissent pas moins 
et toutes les saisons leur sont indifferentes 
// 
bergers quy souffroient en aymant 
soiez constant soiez fideles 
souvant pour engager le cour des plus cruelles 
il ne fault qu'un heureux momant 
(arbre de la vie ou bouquet dessiné) 
ces fleurs nouvelles en vostre amour nouveau 
comme elles 
font sentir a mon cour milles nouveaux 
plaisirs 
mais sy le cour suivoit trop ses désirs 
ah quil mexposeroit a des paines cruelle 
sy vostre amour nestoit pas plus constant 
et ne duroit qu'autant que duroreroit 
ces fleurs nouvelles 1698 1698 1698 

mademoizelle vostre tres humble 
hobeissant et tres 
affectionné serviteur 

laffligé 
la douleur 
------

Archive insolite relevée par les amis de  GE86 et parmi eux  le célèbre et talentueux
Cryptus Anonymus, à qui nous devons cette transcription d'un poème courtois vieux de 315 ans...
-------------
Source : ADV Verrières BMS 1668-1674 pages 54 à 58. 

lundi 6 février 2017

Appel de la Croix Rouge Française aux Généalogistes Parisiens !


« La Croix Rouge Française, recherche dans le cadre de son dispositif de rétablissement des liens familiaux, deux bénévoles pour effectuer des recherches à la suite de demandes émanant de personnes recherchant des membres de leurs familles dont ils ont perdu le contact durant la seconde guerre mondiale.
L’activité se déroulera au siège de la CRF à Paris 14ème, à raison d’au minimum une demi-journée par semaine (lundi ou vendredi).
Travail de fourmi assuré, généalogistes bienvenus !
Si vous êtes intéressé, merci de contacter la responsable du dispositif Aurélie.DeGorostarzu@croix-rouge.fr »


dimanche 15 janvier 2017

#Geneatheme, Paléographie mon amour !


Mais quelle idée de vouloir collecter toutes les archives de son village !!! Faut être timbré ! Photographier 250 doubles pages aux AD86 concernant les fabriques d'Availles et de Prinçay de 1660 à 1782. Tomber sur ce genre d'exercice... Pester, avec ses lorgnons d'hypermétrope, sur le myope du 17ème siècle qui traça ces pattes de mouches. Tempêter sur la lenteur du progrès et rêver d'une transcription automatique par smartphone (cet appendice de notre cerveau) avec recherche par thème, tri des infos pertinentes, mise en contexte...

samedi 7 janvier 2017

#Geneatheme J'organise mon année généalogique.


Retour des Généathèmes sous la houlette de notre Sophie nationale ! Participer et encourager cette émulation est la moindre des choses, car, quand il n'y aura plus personne pour nous  guider vers les plus hautes branches de nos insomnies, gare à la chute !  
Premier thème : J'organise mon année généalogique.
Fastoche. Mon année commence très organisée. 
·   J'organise un bistrot-patrimoine par mois, chaque premier jeudi et j'ai même déjà mis en place le programme pour l'année entière. C'est la première fois de ma vie que je fais ça. Comme quoi on peut attaquer sa septième dizaine (quelle horreur) et se surprendre. 
·   J'organise mes archives généalogiques...papier. Mon fiston designer est un maniaque de l'archivage. Une technique impeccable, un classement cohérent et en prime de l’esthétique. Me voici donc encouragée à remplacer mes classeurs "moches" et mes vieilles boites crayonnées par une série noire harmonieuse, munie d'un étiquetage aux petits oignons. Je vous ferai une photo de la bibliothèque relookée. 
·   J'organise des ateliers. Toujours au village, et toujours dans un lieu public (c'est une très bonne idée le lieu public, je vous ferai un article sur le sujet si j'arrive à m'organiser). Je naviguerai entre la bibliothèque le mercredi après-midi  et le bistrot le matin pour partager, répondre aux questions et en poser !
·  J'organise ma propre généalogie (enfin celle de mes petits-enfants). De temps en temps, je remets le nez dans mon arbre, pour écrire un peu, mettre au propre, reprendre et voir si avec un peu de distance, quelques pistes se proposent. 


En espérant que cette velléité d’organisation  ne soit pas le présage d’une sortie de scène trop précoce…
Organisée ou pas, bonne année généalogique à tous !