samedi 25 mai 2013

Le p'tit Echo de Cora -N°2 - Le portrait...

De sa grand-mère ! Jeanne- Eulalie Le Bourg. 
De nombreuses avancées et sources généalogiques, enfin, hier, grace à Elodie (Mille ans de Bouhet) qui me guide sur les chemins des Archives de Paris et sur la Presse de Saint-Domingue, les Affiches Américaines. Passionnantes lectures ! 
Et un trésor tard dans la nuit ! En cherchant "Le Bourg Jeanne Eulalie" sur Google, histoire de varier les entrées et de stimuler un peu le moteur de recherches qui ronronne, me voilà aux Archives de Vendée
J'y trouve la mise en ligne de la publication de Gabriel Debien dans la Revue du Bas Poitou 1972 N°6 : "Une Nantaise à Saint-Domingue" 1782-1786. 
Non seulement j'y trouve la transcription des lettres de Jeanne-Eulalie Le Bourg racontant sa vie à Saint-Domingue, avec une quantité incroyable d'anecdotes et de précisions que je n'ai pas eu le temps d'explorer, mais Gabriel Debien nous offre le portrait de la grand-mère de Cora ! 
Je vous l'offre à mon tour ! 
Merci à tous ! Grace à vous qui stimulez cette recherche, cherchez avec moi, m'encouragez, relayez mes questions... Le visage de Cora sort de l'ombre...

Et l'aventure continue, ce matin Elodie a retrouvé les lettres 



jeudi 23 mai 2013

Grand-Père.



Exilé de Corfou et de Constantinople
Ulysse qui jamais ne revint sur ses pas
Je suis de ton pays, métèque comme toi
Un enfant de l'enfant que te fit Pénélope..

Georges Moustaki.

------------
C'est pour toi que je joue Grand-père c'est pour toi
Tous les autres m'écoutent mais toi tu m'entends
On est du même bois on est du même sang
Et je porte ton nom et tu es un peu moi

Exilé de Corfou et de Constantinople
Ulysse qui jamais ne revint sur ses pas
Je suis de ton pays, métèque comme toi
Un enfant de l'enfant que te fit Pénélope

Tu étais déjà vieux quand je venais de naître
Arrivé juste à temps pour prendre le relais
Et je finirai bien un jour par ressembler
A la photo où tu as posé à l'ancêtre

C'est pour toi que je joue Grand-père c'est pour toi
Que je glisse mes doigts le long de mes six cordes
Pour réveiller un air tranquille et monocorde
C'est tout ce que je sais faire de mes dix doigts

Maître en oisiveté expert en braconnage
Comme toi j'ai vécu à l'ombre des bateaux
Et pour faire un festin je volais les oiseaux
Que le vent de la mer me ramenait du large

Comme toi j'ai couru les filles et les rêves
Buvant à chaque source que je rencontrais
Et sans être jamais vraiment désaltéré
Sans jamais être las de répandre ma sève

C'est pour toi que je joue Grand-père c'est pour toi
Pour remettre au présent tout ce qui est passé
Depuis que je ne parle plus que le français
Et j'écris des chansons que tu ne comprends pas

C'est pour toi que je joue Grand-père c'est pour toi
Tous les autres m'entourent mais toi tu m'attends
Même si tu es loin dans l'espace et le temps
Quand il faudra mourir on se retrouvera.




Des loups à Latillé. Lulu Sorcière Archive dans Centre Presse 23/05/2013.


Source AD 86 - Pour bien visualiser l'image, cliquez droit et ouvrir dans une nouvelle fenêtre. 

mercredi 22 mai 2013

Le p'tit Echo de Cora - N°1



Cora Millet-Robinet - La Maison Rustique des Dames - Tome 2 - Médecine Domestique - Conclusion :

"Une habitation aérée, une vie régulière, une alimentation simple, prise modérément, du travail et surtout de l'exercice, un empire assez grand sur soi-même pour réprimer les émotions violentes ou même les sensations trop vives, l'habitude de se lever de grand matin et de ne pas se coucher tard : telles sont les premières conditions d'une bonne hygiène et par conséquent d'une bonne santé. le défaut d'observation de ces règles de conduite et les imprudences  occasionnent le plus souvent les maladies dont on accuse le hasard. " 
----------

 Cora Millet-Robinet, au fil des recherches et j'espère au fil des découvertes. 

Coté portrait :
- Gallica nous a confirmé qu'il n'exite pas de portrait de Cora dans les trésors de ses rayonnages.
- Autres piste en attente de réponse : Le Mérite Agricole, les bibliothèques agricoles et en particulier l'Académie d'Agriculture de France.

Coté Généalogie :
- Cora a-t-elle épousé le frère de sa mère, comme le mentionnent les généalogies publiées sur Généanet ?
Je cherche des documents d'archives pour étayer ces affirmations. L'ami Fred Coussay (GénéaBlogique) m'a donné la piste des Archives d'Outre-Mer en ligne. J'ai cherché en vain la naissance de la mère de Cora (28 Février 1775) et celle de François Millet (10 Aout 1777), nés tous deux à Saint-Domingue. Existe-t-il d'autres registres ? Suis-je passée à coté ? 

A suivre...