vendredi 27 mars 2015

27 mars - Journée mondiale du Théatre.




Je lève une nouvelle fois le rideau sur cet article ancien, un classique à sa manière, à l'occasion de la Journée mondiale du Théatre, les journées nationales, mondiales, pouvant être une occasion de généathème comme une autre. Aujourd'hui donc c'est sommeil, théatre et fromage... 
Et une occasion de sourire !
-----------
Cousinage VIP !

C'est Herage de Décembre 2010 (Cercle Généalogique Poitevin ) qui a ajouté le cousin people Jean Poiret à l'arbre de la Godardière.

Le cousin Jean est du Poitou par sa branche maternelle (Maître Anne-Marie). Il se balade du coté de Chauvigny, mais dès la sixième génération gagne les p'tits villages alentours. On le retrouve du coté de Coussay-les-Bois par les HARDY/LYRANDE et du coté d'Archigny par les MAILLET/DUBOIS.

En passant par Leigné-les-Bois, Bonnes ou Vouneuil-sur-Vienne, il arrive vers Chenevelles à la Xème génération où MARIS François se marie à une RIBREAU Marie. Ah lalala, qui à Chenevelles ne s'est pas marié à un Ribreau ????....

C'est à la XIIème génération que je les ai reconnus au premier coup d'oeil mes amoureux, un bien joli couple que cet Antoine ARNAULT qui beurre fièrement la biscotte de sa Jacquette DESTUREAUX ! Nous voilà en 1635, à la noce !

Ces deux là, savaient se tenir chaud, et je sais de quoi je parle ;-) Avec son Antoine, elle fera une jolie ribambelle de 7 petits ARNAULT.

Chez nous, c'est  la p'tite Renée qui assurera la suite, et chez l'cousin Jean c'est la p'tite Anne !




Pour avoir tout le Poir(i)er de Jean, il faut s'abonner à Herage et/ou demander le numéro 111.
Ou consulter Généastar
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

mercredi 25 mars 2015

Un 25 Mars à Saint-Benoit - L'assassinat du marchand de Chinon.



Le 25 Mars 1694, Louis Jacquelin, marchand de Chinon, accompagné de sa femme, de deux de leurs grands fils et d'une fille plus jeune infirme circulent en forêt de Châtellerault. Ils y font une bien mauvaise rencontre. Une escouade de soldats se rendant à Poitiers* agresse le marchand, lui vole sa malle et son argent et le roue de coups. 
Transporté à Saint-Benoit, le pauvre homme gravement blessé a le temps de raconter son histoire au curé en confession et de lui préciser que Louis Jacquelin n'est pas son propre nom mais celui de son grand-père ou de son oncle chez qui il fut élevé.... 
--------------


....
a eté inhumé dans le grand cimetière 
de cette parroisse le corps de défunt Louis Jacquelin
marchand mercier qui m'a déclaré être de 
la ville de Chinon, lequel avait sa femme et deux
ou trois grands enfants, avec une fille de moindre
age qui est infirme, sa mort provoquée dans une 
rencontre avec une escouade de soldats dans la forêt
de Châtellerault se rendant à Poitiers aux foires
de Lamicaresme qui lui volèrent sa malle et
son argent et le batirent tant qu'il en est 
mort après avoir reçu les sacrements
nécessaires au salut, il m'a aussi déclaré que
le nom de Jacquelin n'était pas son propre nom
mais celui de son grand-père ou oncle chez
lequel il a été élevé? ; tout ce que dessus
je certifie m'avoir été déclaré
après l'avoir entendu en confession fait
le jour et an ci-dessus. 
----
Merci à Elodie de Bouhet pour son aide précieuse à la transcription ! 


mardi 24 mars 2015

Anché au fil des indexations.


Patronymes des Dossiers criminels répertoriés :
- SAINT CLAIR 
- BLANCHARD 
- FERRAND 
- AUDOUX 
- BOYER
- GARREAU
 CREUSELIER. 

Actes Insolites répertoriés :

- NEAU Pierre est chasseur de loup. Récompensé pour en avoir tué un en février 1770 - Cote ADV C66 
----------------
Baptème de Cloche : 23 Juillet 1692. Elle s'appelle Martin en présence de Sieur Charles René Varin et Dame Radegonde de Pelisson. 
Source : ADV Anche BMS 1675/1699 page 59
----------------
* Mariage le 10 Juin 1788 du Maitre d'école Jacques Grimaud fils de sacristain avec Jeanne Suraut fille de jardinier
 Source : ADV Anche - BMS 1785/1792 page 35. 
-----------
* Reconstruction du pont d'Anché 1788 :
     Le pont d'Anché composé de six arches dans
     sa première construction a été refait à neuf
     et réduit à trois arches en l'année mil
     sept cent quatre vingt huit. Certifié 
     veritable par moi Bernardeau Curé d'Anché; 
Un peu plus loin :
En l'an mil sept cent quatre vingt neuf la quatrième
arche et tous les abords ont été construits par
les soins et la libéralité de Mre de la Chatre
De Mallevaud, de Villenom, et de Bernardeau
curé d'Anché. Il se trouve que le pont d'Anché est
très avantageux pour les passants. 

Source : ADV Anché BMS 1785/1792 page 43. 
-----------------
Loges des Bois des Coussières.
Nota. On distinque le bois des grandes coussières
d'avec celuy des petites coussières ? toutes les petites
coussières sont dans la paroisse de st Martin
d'Anché avec une partie des grandes, et c'est
la plus petite partie ; l'autre partie qui est la
plus grande est de la paroisse de Marnay, c'est
le chemin de champagné st hylaire à Vivonne
qui sépare les deux paroisses : ce qui donne lieu
a cette notice c'est la coupe du bois des grandes
coussières en la présente année 1789 on y a
batis plusieurs loges, les uns se sont trouvés
dans la paroisse d'Anché, les autres dans celle de
St Pierre de Marnay, chaque curé respectif a
reconnu sans contestation celles de son distric
ce que j'assure sincère et véritable à anché
dernier jour de l'année mil sept cent quatre
vingt neuf Bernardeau curé d'Anché.

Source ADV- Anché - BMS - 1785/1792 page 51, 52
----------------

*Etats Généraux :

C'est en cette année 1789 que les etats generaux ont
été convoqués, époque heureuse pour la nation qui s'est
vue régénérée, étant tombée dans le plus grand
anneantissement.
---
En marge en haut de la page.
4 may 1789
nota le roy
a substitué au
terme d'états
genearux (un mot rayé)
la denomination
d'assemblée
nationale. Cette
assemblée nationale
a donné occasion
a beaucoup de
troubles et de
désordres, paris
s'est vu menacé
d'une entière subversion.
--------

Cette meme année on a éprouvé l'hyver le plus rude
qu'on ait jamais éprouvé de mémoire d'homme il avait
été précédé par une grande secheresse aussi pendant
ce tems la, les rivières les puits et les fontaines ont
presque taris; on a été dans le plus grand embarras
pour abreuver le Betail, la glaie se montrait par
tout fort épaisse ; les bleds heureusement ont été
conservés par la neige qui a duré sept semaines. Le
froid s'est fait sentir violement pendant trente six
jours de suitte et le thermometre est descendu dix
huit degrés au dessous du zero. Le bled a valû beaucoup
d'argent, ayant manqué l'année precedente : le froment
a monté jusqu'à onze et douze livres la quarte ; le vin n'a
pas été cher, un louis dix écus la barique. Je donne
avec plaisir cette note, elle mérite d'être conservée.
Bernardeau Curé d'Anché.
--------
En marge :
nota. environ la
st jean de cette même
année, le bled est
devenu très rare
et n'avait pas de
prix.
L'assemblée des trois ordres de la province s'est tenue
à poitiers le 16 du mois de mars 1789. jamais assemblée
n'a été plus bele et poitiers si brillant, tout s'est
passé sans tumulte et les trois ordres ont déliberés
cachun separement.
L'année 1789 est l'année des grandes épôques (+), un hiver des plus
cruels, le bled est monté au plus haut prix, une guerre
intestine dans la capitale et dans plusieurs provinces a
l'occasion des états généraux et chose plus funeste encore on
on a vu la moitie de la nation prendre les armes par une peure
dont on n'a pu deviner la cause.
-----
(+) : (en marge) la moitié des noyers et des chateniers ont gelés.
--------


Source ADV Anche BMS 1785/1792 page 53. 
_____________________
___________________
Abjurations à Anché.

* BMS 1750/1771 page 12 :
     Joseph ROCHET  13 ans, fils de Jacques Rochet et Louise ? .
-------------------
* BMS 1750/1771 page 77 :
Le huit janvier mil sept cent soixante huit je soussigné
par commission à moy adressée par mgr notre évèque
ay fait rentrer dans le sein de l'église romaine pierre
moisnet meunier au rest de cette paroisse, dont
l'abjuration solennelle a été faite en présence de
jean Brejon marchand cabaretier de ce bourg, de
françois Bourdon farinier au dit moulin témoins appelé
et qui se sont avec moy soussignés.
Bernardeau Curé d'Anché.
--------------------------
* BMS 1750/1771 page 77 :
Abjuration des rets.
le quinze aout mil sept cent soixante huit en présence des témoins sousigné marie bideau de cette paroisse (mot rayé)
(...) de pierre moisnet meunier aux rets agée de trente
ans environ ; ayant reconnu que hors la (...) eglise
il n'y a point de salut, de sa propre volonté et sans
aucune contrainte a fait sa profession de la foy
catholique, apostolique et romaine et abjurée l'hérésie de
calvin entre mes mains, de la quelle je lui ay donné
publiquement l'absolution en vertu du pouvoir que mgr
l'évèque de poitiers m'a donné pour cet effet : en foy de
quoy jé curé de St Martin d'anché ay signé le présent
acte avce messire charle le coq écuyer Sgr du plessis
et jean Bergeon marchand cabaretier de le bourg ainsi signés.
Bernardeau Curé d'Anché.
-----------------------
* BMS 1772/1777 page 9:
le vingt deux may mil sept cent soixante treize a été
enterré dans le cimettière de cette paroisse Louis Dupond
domestique agé de trente six ans ou environ mort de hier
dans la communion de l'église munis des sacrements et
après avoir abjuré dans le cour de la maladie dont il
est mort, la religion de Calvin : ont été présents à son
enterrement pierre mauduit (...) son beaufrère, louise Dupond
sa soeure, françois peignaud son voisin et françois gesnard
domestique à l'(...?) qui ont tous déclarés ne savoir signer
de ce enqui Bernardeau Curé d'Anché




lundi 23 mars 2015

Un 23 mars à Couhé - Perdre les eaux pendant les grandes eaux !



Le 23 mars 1704, Judith RIVAULT a perdu les eaux à Couhé. Seulement voilà, elle est de Ceaux et il a plu des seaux, la Dive déborde, ce sont les Grandes eaux ! Le curé du village ne sachant qoué faire s'empresse de baptiser la p'tite Jeanne, fille d'Etienne Moricet en mentionnant sur son registre, l'aventure !