jeudi 8 décembre 2011

Chronique d'une Terreur peu ordinaire. CSR - 10 Sept 1793.

Difficultés économiques, misère, éxécution du roi,  guerre dont celles  de Vendée, arrestation et déportation des prêtres en 1792, levée en masse de 300 000 hommes décidée en Mars 93...
La France Révolutionnaire va mal, et la terreur est déjà là...
5 septembre 93, montée en puissance, la Convention décrète 
" La Terreur à l'ordre du jour".
 Le 10 septembre, ordonné par les représentants du peuple près l'armée des côtes de la Rochelle, Le Comité de Surveillance et Révolutionnaire est mis en place à Poitiers.
----------
 Lecture suivie du registre tenu au jour le jour, voici la chronique d'une Terreur peu ordinaire.  La liberté ou la mort...
--------------

Registre ouvert le 10 Septembre 1793
-----------
Fonctions du CSR :
 prend des renseignements, reçoit les dénonciations, décerne les mandats d'amener, requiert la force publique, rend compte aux représentants du peuple. 

Exigé par des circonstances exceptionnelles, le comité ne devrait durer qu'un mois... A moins qu'il soit prorogé...

Composition du Comité de Surveillance :
- Thibaudeau Procureur Général, Syndic du département
- Planier Fils Président du Comité de surveillance de la Société Populaire
- Membres du comité :
     - Alexandre commissaire de guerre. 
     - François Giraud membre de la Société Populaire
     - Lecarlier administrateur du district
     - Barbot notable de la commune
     - Fradin professeur de philosophie. 
----
Du guerrier au philosophe, où tout va-t-il nous mener ? 
Source : ADV Cote L 464. 

2 commentaires:

  1. Beaucoup de morts et presque autant de femmes que d'hommes ... je n'ai pas compté.

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu Annick ! Les femmes, sont le sujet du post de demain. Pour le moment (sept 1793), ce sont des arrestations, il n'y pas encore eu de décision prise.
    Merci Annick !

    RépondreSupprimer