mardi 8 avril 2014

C'est deux aquabonistes... Echo à Chroniques d'Antan et d'Ailleurs.



C’est un aquoiboniste,  un modeste généalogiste, Qui dit toujours à quoi bon A quoi bon…

Lecture attentive du billet de Brigitte qui s’intéresse au dépouillement et à l’indexation. Plusieurs étapes de son analyse pertinente, retiennent mon attention et m’amènent à  reprendre ici ce que nous avons eu le plaisir d’échanger de vive voix pendant son séjour dans notre douce province.



Un aquoiboniste Un peu trop idéaliste Qui répèt´ sur tous les tons A quoi bon

Dépouiller, indexer, un vrai chemin de croix ! Brigitte nous rappelle les Mormons et leur gargantuesque indexation.  Ils sont 100 000 sur le recensement américain. Ok, facile ! Rien de tel que les foudres du ciel pour fédérer les énergies ! Salut et Fraternité à eux. Indexant depuis maintenant plus de dix ans, j’aurais surement fait une bonne brebis, mais si j’ai mon mot à dire, dans ce monde de loups, je préférerais qu’on m’évite ainsi qu’à ma noble ascendance anti-cléricale tout baptême, même collectif !  
Pour moi les seuls gardiens du Temple sont les Archives Publiques ! 

C’est un aquoiboniste, Un modeste généalogiste, Qui n´est jamais dans le ton, A quoi bon...

Dépouiller, indexer, mais à ma façon. C’est aussi l’option de Brigitte. Et pourtant nous ne sommes pas cousines ! Ce n'est ni un style, ni une coquetterie, ni une distance, mais une manière d’indépendance, une façon de ne pas rentrer dans les cases tout en les remplissant. C’est tout sauf du don de soi, car c’est indexer à son rythme, se donner la liberté d’abandonner, de courir plusieurs lièvres à la fois tout en gardant plusieurs  idées derrière la tête. 

Un aquoiboniste Qui s´fout de tout et persiste A dire j´veux bien mais au fond A quoi bon...


Dépouiller, indexer, pour une réutilisation personnelle de son travail : ce qui amène à créer, fabriquer ou tordre les outils, mais rarement à utiliser ceux des autres, avec lesquels on se sent gauches. C’est la principale et première raison qui amène à travailler dans l’individualité. L'aquaboniste indexeur bosse sur Excell, car la saisie est rapide et l'indexeur est pressé.. de dépouiller ! A Généanet, aux logiciels de généalogie de nous aider à mettre ces tableaux facilement en ligne pour toucher le plus de monde possible ! En attendant on bidouille par ci par !
Un aquoiboniste Qu´a pas besoin d´oculiste Pour voir la merde du monde A quoi bon
Dépouiller, indexer, pour une mise à disposition sans limite. Une manière d’archives publiques. Pourquoi en individuel, quand on joue collectif ? Parce que le monde est cruel et que chacun y tire la couverture. Les associations, les clubs, les sociétés savantes, dont la multiplicité est salutaire, vivifiante, entretiennent trop souvent des rivalités sidérantes, des compétitions incompréhensibles. Devoir choisir entre l’un ou l’autre, pourquoi ? La généalogie n’est-elle pas un loisir, tout simplement ? 

Un aquoiboniste Un drôl´ de je m´enfoutiste Qui dit à tort à raison A quoi bon

Dépouiller, indexer et espérer un retour. A défaut de salut, le dépouilleur bénévole à la française, cherche un retour sur investissement. Il n’a rien à vendre, donc rien à gagner. Il n’a pas d’ambition d’édition, il est trop vieux pour chercher du boulot, il n'a pas envie d'être calife à la place du calife, il n'a pas de manuscrit secret, même pas de pub sur son blog, il gratte gratos, il photographie gratos. Pour autant, il n'aime pas qu'on le prenne pour une pomme, mais il plane dès que son travail est utile et qu’on lui dit. Il a donné des nuits, il a noyé des douleurs, des insomnies, des solitudes, alors de temps en temps il aime qu’on lui pose une bise sur le front !

Un aquaboniste, qui vous dit le regard triste, toi je t'aime, les autres...



A suivre, Dépouillement et Indexation de mes dépouillements et indexations...



3 commentaires:

  1. Bien dit Gloria.
    Je dépouille, j'indexe, je passe, je ré indexe et je fais à ma guise.
    Meme si toutes nos actions ne sont pas coordonnées, on avance a petit pas.
    Et çà me convient.
    Le tout est que ça se combine avec le reste de sa vie.

    RépondreSupprimer
  2. Rien à ajouter : c'est tellement vrai !

    RépondreSupprimer
  3. C'est ben vrai ça (sur l' air de la Mère Denis à la Mère Lulu) , la généalogie désintéressée, sans compet ni prise de tête ni publicité, j' adhère

    RépondreSupprimer