jeudi 15 mars 2012

Denichair - Prêtre de Chenevelles. (1758-1792)


Sa vie racontée par le curé Laglaine ( qui a servi la paroisse pendant 55 ans, de 1847 à 1901).
Le curé Denichair est né à Angles.
En 1792, il est curé de la Chapelle-Roux depuis 31 ans. Il est obligé de quitter sa paroisse. Il refuse le serment constitutionnel, et doit se cacher à Auzon, près de Châtellerault où il moura. Ses paroissiens aimaient à aller le voir dans sa retraite. Il les recevait toujours avec bienveillance. il vit l'abomination de la désolation semée dans son troupeau par les habitants eux-mêmes. Les autorités locales se jetèrent avec enthousiasme dans le parti révolutionnaire. Elles avaient à leur tête un certain Rouger notaire au village du Bois. On prit les ornements et les meubles de l'église, puis on les brûla sur la place publique. Les deux cloches que possédait la paroisse furent transportés à Chenevelles et à Archigny.
Le prieuré avec toutes ses dépendances fut vendu à l'époque de l'aliénation des biens du clergé à un M. Cony de Châtellerault.
A la proclamation du Concordat (1801), la Chapelle Roux fut réunie à Chenevelles pour le spirituel.
L'église primitive a été démolie en 1859 et remplacée par la chapelle actuelle. . L'ancien cimetière fut cédé à la famille Clerté.

Note de Lulu : Le curé Denichair célèbre son dernier mariage le 6 Novembre 1792, en bénissant Louis Arnault et Silvine Camuset sous la tutelle de Rouger qui prendra le relai en tant qu'officier d'état civil enregistrera la mort de Pierre Ledoux son premier décès, le 11 novembre 1792, sur le même registre.

ADV - La Chapelle Roux - BMS 1792 page 6.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire