vendredi 3 février 2012

CSR Poitiers - du 1er au 4 Frimaire An II


On libère quelques femmes, on en arrête d'autres, les certificats de civisme sont difficiles à obtenir et les religieuses changent radicalement de costume...
----------
1er Frimaire An 2. 
Faulcon prêtre de Poitiers n'a pas prêté serment. Arrêté. 
Certificats de civisme, ne parviennent pas au comité. Le greffier devra en rendre compte. 
Bobin se transporte chez la Marquise de L'Isle située chez Dupuy Gazeau avec la force armée, on y trouve 27 louis. Ordonne la perquisition du chateau Derouet. 
la femme Tranchant demande la libération de son mari. Transmis à la municipalité de Poitiers. 
Petition contre Deguillon. 
Joseph HERRIN et Jean GIRAUD de Chauvigny : pétition pour servir l'infanterie. 
LEGRAND père arrêté pour RCR. Renvoyé devant le tribunal criminel. 
LARONDE suspect d'avoir hébergé Desessard chef vendéen. En arrestation jusqu'à la paix. 
 DURY est à Angers. Le 9 Novembre 1793 il écrit à  la soeur de DOUXAMI (chirurgien) qui amène la lettre au CSR. Le CSR transmet la lettre à Angers. 
Arrestation de la fille Aimée LOURDE, fanatisée
Femme MESLIER libérée car malade. 
Femme CHASTEIGNIER demande à rester chez elle pour raison de santé. 
La Femme TURQUAUD  d'Angles qui fournit le marchand MINORET est autorisée à poursuivre son commerce, avec un bénéfice de 10%. 
--------------------------
3 Frimaire An 2. 
Nombreuses lettres adressées par des détenus. 
TRICHET  prêtre détenu malade demande sa liberté. Doit obtenir un certificat de BUSSAC officier de santé. 
DEGONNE père et fils de Loudun, une remise en liberté est envisagée. 
---------------------
4 Frimaire An 2
Anne Savary n'a pas de certificat de civisme, devra se rendre aux Hospitalières sinon y sera conduite par la force. 
Arrestation de Texier de Loudun pour rébellion contre révolutionnaire, papiers compromettants
Un membre dit qu'il existait dans le village de Paché, chez les Pierres Violasses un être ? que l'on dit ex religieuse et qui cependant prend le costume d'homme et ne se fait voir que difficilement. Ordre d'arrestation. 
Dénonciation de la femme OSERT, nièce de l'évèque qui sort de la ville en cachant des vivres sous son manteau, passe par une porte ou par l'autre et va à la maison du PIN. Ordre d'arrestation. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire