samedi 7 janvier 2012

1789 - Etats Généraux et Hiver à Anché (86)

Dans son bilan de fin d'année, Bernardeau, Curé d'Anché, accueille les Etats généraux avec enthousiasme et nous détaille les étapes de ce bouleversement qui survient après un hiver exceptionnellement rude. Le curé d'Anché y voit un record absolu de froid. 1709 a sans doute été pire, mais  l'année des Etats Généraux , l'hiver fera l'objet de très nombreuses mentions dans les registres, indissociable du mouvement qui gronde. 
---------------------------------


C'est en cette année 1789 que les etats generaux ont
été convoqués, époque heureuse pour la nation qui s'est
vue régénérée, étant tombée dans le plus grand
anneantissement.
---
En marge en haut de la page.
4 may 1789
nota le roy
a substitué au
terme d'états
genearux (un mot rayé)
la denomination
d'assemblée
nationale. Cette
assemblée nationale
a donné occasion
a beaucoup de
troubles et de
désordres, paris
s'est vu menacé
d'une entière subversion.
--------

Cette meme année on a éprouvé l'hyver le plus rude
qu'on ait jamais éprouvé de mémoire d'homme il avait
été précédé par une grande secheresse aussi pendant
ce tems la, les rivières les puits et les fontaines ont
presque taris; on a été dans le plus grand embarras
pour abreuver le Betail, la glaie se montrait par
tout fort épaisse ; les bleds heureusement ont été
conservés par la neige qui a duré sept semaines. Le
froid s'est fait sentir violement pendant trente six
jours de suitte et le thermometre est descendu dix
huit degrés au dessous du zero. Le bled a valû beaucoup
d'argent, ayant manqué l'année precedente : le froment
a monté jusqu'à onze et douze livres la quarte ; le vin n'a
pas été cher, un louis dix écus la barique. Je donne
avec plaisir cette note, elle mérite d'être conservée.
Bernardeau Curé d'Anché.
--------
En marge :
nota. environ la
st jean de cette même
année, le bled est
devenu très rare
et n'avait pas de
prix.
L'assemblée des trois ordres de la province s'est tenue
à poitiers le 16 du mois de mars 1789. jamais assemblée
n'a été plus belle et poitiers si brillant, tout s'est
passé sans tumulte et les trois ordres ont déliberés
cachun separement.
L'année 1789 est l'année des grandes épôques (+), un hiver des plus
cruels, le bled est monté au plus haut prix, une guerre
intestine dans la capitale et dans plusieurs provinces a
l'occasion des états généraux et chose plus funeste encore on
on a vu la moitie de la nation prendre les armes par une peure
dont on n'a pu deviner la cause.
-----
(+) : (en marge) la moitié des noyers et des chateniers ont gelés.
--------
Source ADV Anche BMS 1785/1792 page 53. 
_____________________

Pour tout savoir sur les Etats généraux en images c'est par là :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire