vendredi 28 janvier 2011

Le Crime de Prinçay - 4 Novembre 1796.


Le 14 Brumaire de l'an V, Charles Barreau, officier d'état civil de la commune est assassiné sur le chemin de chatellerault à Prinçay au lieu-dit les murailles à potron.
 C'est Louis Jacques Balard, officier de santé de Vouneuil-sur-Vienne, qui fait les constatations suivantes :
Plusieurs coups furent portés par un instrument tranchant, dont plusieurs ont "pénétré la substance du cerveau", tandis que d'autres ont défiguré Charles Barreau et semblent dus à un instrument contendant qui a particulièrement enfoncé "la partie supérieure et latérale du Coronal (?).
Toutes ces playes étant mortelles... il semble bien que Barreau soit mort de mort violente.
Tessier estimant la cause du décès connue, donne l'autorisation d'inhumer.




Pourquoi s'est-on acharné sur Charles Barreau, officier d'état civil ?
A combien puisqu'il semble y avoir plusieurs armes différentes, avec quelle hargne pour le défigurer ?
Violences de république naissante ?
Quel est ce lieu-dit "Les murailles à Potron" ?
Lulu Sorcière ira aux Archives la semaine prochaine mener sa p'tite enquête....

 
L'intégrale de l'acte :

Aujourd'hui quinze Brumaire An cinq de la République française une et indivisible sur les dix heures du matin Pardevant moy Marc Thexier adjoint de la commune de prinçay exerçant à la place d'officier public vacante par la mort de Charle Barrau agent de la dite commune de prinçay préposé en cette qualité pour recevoir les actes destinés à constater les naissances, mariages et décès des citoyens est comparu le citoyen Lagaudrie juge de paix du canton de Monthoiron demeurant au lieu de la gabillière commune de Chenevelles le quel assisté de Pierre Louis Paillé agé de quarante cinq ans ou environ et de pierre Guillé agé de trente deux ans ou environ tous les deux propriétaires dans la dite commune de prinçay et y demeurants m'a déclaré qu'ayant été instruit que Charles Barreau habitant et agent de la même commune avait été trouvé mort sur le chemin de chatellerault à prinçay au lieu appelé les murailles à potron il s'était transporté sur le lieuy avait reconnu le cadavre du dit Barreau et en avait rédigé le procès verbal dont suit l'extrait.
Extrait du procès verbal fait par le juge de paix du canton de Monthoiron au sujet de l'assassinat commis sur la personne du citoyen Charles Barreau de la commune de prinçay dont le cadavre a été trouvé au lieu appelé les murailles à potron commune d'availle. Le dit procès verbal en date du 14 Brumaire an cinq et qui a continué le quinze ainsy quil suit
Et advenant le lendemain quinze Brumaire nous avons requis le citoyen  Louis Jacque Balard officier de santé demeurant aux clercs commune de vouneuil sur vienne, d'en faire la visite à l'instant à quoy procedant le dit Balard a remarqué que 1° sur la partie superieure de la tête, plusieurs coups mis ensemble et non distincts pour la quantité et dont plusieurs penetrant dans la substance du cerveau, ces coups paroissent faits avec un instrument tranchant réunis ensemble et défigurés par d'autres coups qui paroissent avoir été portés avec un instrument contandant et qui particulièrement ont enfoncé la partie latérale et supérieure du Coronal, les sortes de playe sont mortelles et toutes les blessures et contusions luy paraissent recemment faites, en consequence il estime que la majeure partie de ces playes et coups mentionés cy dessus sont mortels, des quelles déclarations il résulte que le dit Barreau est mort de mort violente.
En conséquence il estime que la cause de sa mort etant connue toutes autres recherches a cet egard seroient inutiles, pourquoi nous avons declaré que rien ne s'oppose a ce que le corps du dit Barreau ne fut inhume suivant les formes ordinaires et avons de ce que dessus fait et redigé le présent procès verbal les jours et an que dessus signé en la minute du dit procès verbal Balard officier de santé et Lagaudrie
De tout quoy moy dit Thexier en ma dite qualité ayant trouvé le corps du dit Barreau dans la commune de Prinçay ou il avait été transféré jay fait et rédigé le present acte en présence des dits citoyens paille et guillé beaufrères du dit Barreau qui ont avec moy signé.
Fait au domicile de Ladjoint en la dite commune de prinçay Les jour mois et an que dessus.


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

4 commentaires:

  1. L'os coronal est l'os qui forme la partie antérieure du front. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ah merci Valérie ! Tu crois qu'on appelait le frontal coronal ?
    Je l'avais oubliée la suture coronale, et pourtant l'anat tête et cou, je l'ai connue comme ma poche, le temps passe et j'en perds la tête ;-)
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  3. Qu as tu fais comme étude?

    La semaine dernière encore, j'ai vu une opération avec une voie coronale (cicatrice allant d'une oreille à l'autre) pour réparer l'orbite au niveau supérieur ... impressionnant!

    Je pense effectivment qu'on appelait l'os frontal, coronal. On peut encore l'appeler comme ça d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  4. J'ai joué au docteur quelques années ;-)

    RépondreSupprimer