vendredi 13 février 2009

Ecole d'Availles - 1932.


1er rang au fond, de gauche à droite : Jean Antigny, Edmond Guindeuil, André Lépine, Camille Aubineau, Yves Naudin, Raoul Comte, Georges Simonneau, Camille Caillet, René Moricet, Robert Serrault et Mr Berthon instituteur.
2ème rang : Guy Serrault, Robert Tranchant, André Léger, Guy Deslandes, Raymond Touzalin, Laurent Berthon, Daniel Duverger, Georges Girault, Guy Arnault, Grugeard, Marcel Duverger, Ernest Tranchant, André Davault.
3ème rang : Camille Lépine, Damien Biet, André Guérin, Claude Deslandes, André Bodin, René Baudet, Grugeard, Guy Biet, Gérard Thomas, Serge Baudet, Yacinth Gendreau, Jacques Sarrazin, André Debain.

Mis à part les deux petits du rang devant tout le monde a la blouse noire ou grise. Pas de sabots sur cette photo. Coupes au bol, raie au milieu, mèche un peu longue, finalement peu de cheveux très très courts comme on pourrait s'y attendre. Le p'tit Girault au second rang a même une belle tignasse pleine de grosses boucles dont on imagine sa maman bien fière !

Un p'tit plus pour le tout
J'ai réuni ces photos de classe du village d'Availles-en-Châtellerault grâce à la coopération d'une adorable petite dame qui m'a permis en 2004 de les scanner et qui en appelant à l'aide quelques uns de ses copains d'école m'a permis de les identifier, toutes n'ont pu être datées précisément. Ces photos ont fait l'objet d'une parution dans le bulletin municipal annuel, afin que chacun se retrouve et permette d'éventuelles autres identifications.

2 commentaires:

  1. Hola Lulu,
    Je trouve passionnant de pouvoir faire revivre des pages du passé. C'est ce que tu fais en datant ces photos et en nommmant tous les participants.
    Et, en plus, cela doit ravir ceux qui s'y retrouvent!
    Avec toutes mes amitiés,
    Henriette

    RépondreSupprimer
  2. Hola Henriette,
    C'est en effet très émouvant de voir revivre ces vieilles photos. En les photographiant avec du bon matériel on arrive à voir bien mieux qu'à l'oeil nu certains détails et les grands écrans permettent aux yeux fatigués de retrouver les détails de leur jeunesse. Il n'y a pas eu beaucoup d'écho à leur parution dans le bulletin municipal, mais bon on aura essayé.

    RépondreSupprimer