lundi 1 janvier 2007

On astique l'argenterie....

C’est la Révolution dans la Généalogie de la Godardière ! En effet, nous voici avec du beau linge !! Nous nous étions habitués à voir défiler les laboureurs, journaliers et cultivateurs, nous voilà désormais avec des notaires, des huissiers, des chirurgiens mais aussi des Ecuyers du Roy et des Messires mais si mais si…..
C’est la branche Sarrazin-Roy qui nous fait astiquer l’argenterie !
Coté SARRAZIN :
En 1787, un certain Sarrazin Jean se marie avec une petite Marianne JOLLY. Cette Marianne est DANSAC par sa mère. La famille DANSAC est une des plus anciennes familles de Chenevelles et une des plus argentées. Naturellement donc, plus nous remontons la branche, plus nous trouvons du beau monde. DANSAC, DESRUELLES, HERBAULT, LAGLAINE, COURTOIS et MARQUET, fini les laboureurs, ils sont propriétaires, notaires, huissiers, chirurgiens, toujours sur Chenevelles.
Nous voici à la treizième génération (en partant de mes p’tits Godard ) Antoine Marquet est alors Seigneur de Badard, comme le sont ses ancêtres que nous suivons jusqu’à la 17ème génération avec un François Marquet de Badard qui est lui maître chirurgien à Châtellerault marié à une Marie Corme dont je ne sais rien pour le moment.
Nous voici à la fois à particule et arrivés pour la première fois au 16ème siècle puisque ce François a du naître aux alentours de 1530… Nous bouclons aussi la boucle de la médecine châtelleraudaise par la même occasion !!!
Attention ces données émanent d'internet et je n'ai pas leur source. Les vérifications restent à faire.Je pense me replonger dans le livre de L’abbé Lalanne qui répertorie toutes les figures châtelleraudaises.
Coté ROY :
C’est encore par les épouses que nous prenons de la hauteur. La femme n’est pas que l’avenir de l’homme. ROI Jean se marie avec Marie Anne MARTIN à Archigny le 12/06/1794. Cette Marie Anne est une PARANT. Son arrière Grand-père Bonaventure PARANT est Messire, Seigneur de Portebure. Il se marie une première fois au sud de Poitiers dans son fief avec une Marie Cholet avec qui il aura 4 enfants. Son épouse meurt peu de temps après la naissance du quatrième enfant. Il va parcourir alors environ 70 kms pour s’installer à Bonnes et retrouver l’amour auprès de Marie Pignonneau fille d’une noble famille de Chauvigny.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire